Police locale

Police locale

Police de proximité au niveau local : Commissaire HENIN Ernest - Inspecteurs DEGRAVE Pierre, BRUWIER Christian et Bastien SOEUR
Téléphone : 085-312137.

Ouverure des bureaux

Lundi au jeudi de 09.00 hrs à 12.00 hrs

Le Vendredi de 15.00 hrs à 17.00 hrs

 

Contact téléphonique avec un policier de votre commune du lundi au vendredi entre 08/12 Hrs et 13/17 hrs au 085/31 21 37
( Vous serez déviés sur un GSM de service s'il n'y a personne au bureau durant ces heures!).

En cas d'urgence : 101

Règlement général de police de la zone du Condroz ICI
 

composition du Conseil de police et du Collège de police du Condroz :

 

Composition :
Le Collège de police est constitué des Bourgmestres des 10 communes constituant la zone de police.
Le Collège désigne un de ses membres comme Président.
Le Conseil de police administrant une zone de 10 communes telle que la zone du Condroz (entre 25.000 et 50.000 habitants) est composée de 27 membres, les Bourgmestres étant membres de plein droit.
 
 
Compétences :
Le Collège de police est chargé notamment de l’exécution des résolutions du Conseil de police et de la gestion des affaires courantes, dont la surveillance des membres du corps de police.

Le Conseil de police prend les décisions importantes, essentiellement liées à trois aspects : les finances, le personnel et le contrôle démocratique sur le fonctionnement de la police.

C’est ainsi, par exemple, que le Conseil de police :

  • Approuve le budget du corps de police;
  • Détermine le cadre du personnel opérationnel et du personnel administratif et logistique du corps de police locale, conformément aux normes minimales fixées par le Roi.
  • Nomme les membres du personnel (exception faite des officiers supérieurs nommés par le Roi)
  • S’informe de la manière dont les Bourgmestres exercent les pouvoirs que leur confère la nouvelle loi communale en matière de police.
 
Plan zonal de sécurité :
Le plan zonal de sécurité est une émanation du Conseil zonal de sécurité.
Il s’agit de répondre adéquatement après étude sur le terrain aux problématiques décelées.
Dans chaque zone de police est instauré un Conseil zonal de sécurité au sein duquel est organisée une concertation systématique entre les Bourgmestres, le Procureur du roi, le chef de corps et le coordonnateur administratif de la police fédérale ou son délégué.
Les missions du Conseil zonal de sécurité sont :
  • La discussion et la préparation du plan zonal de sécurité
  • La promotion de la coordination optimale de l’exécution des missions de police administrative et judiciaire
  • L’évaluation de l’exécution du plan zonal de sécurité.

    Le plan zonal de sécurité de la zone de police du Condroz se traduit sur le terrain en objectifs opérationnels intégrés dans un "plan d’action". Ces objectifs sont au nombre de quatre pour les années 2003 et 2004 :
     
  • Réduction de 5% du nombre d’accidents de roulage avec dommages corporels
  • Infléchissement de la courbe de croissance des vols dans les habitations
  • Réduction des nuisances sociales (incivilités dérangeantes)
  • Réduction du taux d’implication des mineurs d’âge en tant qu’auteurs ou victimes dans les trois autres objectifs.
    L’écart entre les objectifs fixés et les résultats obtenus sera évalué aux fins d’apporter les correctifs nécessaires.
    Cette évaluation est réalisée grâce aux chiffres de la criminalité enregistrée et des statistiques "accidents de roulage" mais aussi grâce aux sondages populations, tels que celui réalisé l’été 2003.
 
Info's Police :
La police du Condroz, en association avec le Parquet de police de l’arrondissement de Huy et avec les autorités administratives des dix communes composant la zone de police a défini une ligne d’action ayant pour objectif la sécurisation des citoyens. La fin de l’année constitue une période où la problématique des vols d’une part, de la sécurité routière d’autre part se rappelle à nous et où les actions que nous développons rencontrent parfaitement les objectifs que nous avons arrêtés dans notre plan zonal de sécurité.

Concrètement, quelles sont ces actions particulières ?

  1. Les opérations SELSE (sécurisation des lieux sensibles) :

     Ce type d’opération est particulier à notre zone de police. Elles ont pour objectif de renforcer le sentiment de sécurité du citoyen ainsi que de prévenir les vols et agressions sur le territoire de la zone.
    Ainsi, tant en journée qu’en soirée, une patrouille supplémentaire s’attache principalement à sécuriser des "zones à risques" telles que artères ou centres commerciaux, agences postales ou bancaires,...
    Nos agents effectuent des patrouilles en véhicule mais aussi pédestres et entrent en contact direct avec la population, attentifs aux attentes, sollicitations, voire préoccupations du citoyen.

     
  2. Les opérations "contrôle alcoolémie" :

    Le condruzien est apprécié pour son caractère jovial et spontané. L’approche des fêtes de fin d’année est une période où il est bon de se retrouver entre amis pour savourer un bon repas chez soi ou au restaurant.
    Ce côté convivial rompt avec la monotonie de la grisaille saisonnière et efface les soucis quotidiens.
    Quant aux jeunes, nombre d’entre eux apprécient de se défouler dans les dancings ou bals champêtres.
    Le vieil adage "boire ou conduire" est cependant plus que jamais d’actualité en cette période, quand on sait le nombre d’accidents de la route provoqués par l’abus d’alcool.
    On constate alors avec regret le prix à payer pour quelques moments de détentes.
    Les solutions existent pourtant pour se prémunir de tels risques : transports en commun, "Responsables Young Drivers", "bobs",..
    Néanmoins certains conducteurs irresponsables persistent à conduire sous l’influence de la boisson, mettant en péril leur propre vie ou celle d’autrui.
    Il est donc de notre devoir de policiers de participer activement aux campagnes anti-alcool initiées par l’institut Belge de Sécurité routière (IBSR) et le Parquet de Police.
    Le citoyen ne s’étonnera donc pas des contrôles organisés durant toute cette période aux quatre coins de notre "zone de police".
    Précisons qu’une synergie est développée à ce sujet avec d’autres forces de police ; ainsi certains de ces contrôles seront mis en place en collaboration avec la police de Huy et la Police fédérale.

     
  3. Contrôles "poids lourds" :

     La notion de collaboration ou "appui latéral" est un des axes de la réforme des polices. A l’instar des contrôles alcool, tels que développés plus haut, les "contrôles poids lourds" font appel à la même synergie.
    Le trafic des poids lourds peut engendrer certaines problématiques sécuritaires (nuisances sonores, usages de carburants illicites, produits dangereux, non respect du repos obligatoire, matériel défectueux, produits frauduleux,...)
    Le mercredi 19 novembre dernier un contrôle était organisé sur la RN 90 (zone de Huy) et la RN 63 (notre zone du Condroz) en collaboration avec la Cellule Nationale des Transports (douanes), le service de contrôle des Lois sociales, L’Unité Provinciale de Circulation (UPC) la police de Huy et la police locale du Condroz.
    Ainsi qu’en témoignait la presse écrite, ce contrôle s’avérait opportun puisqu’il permit de constater nombre d’infractions aux diverses législations.

     
  4. Les opérations FIPA (full integrated policy actions) :

    Un autre type de synergies réside dans les opérations FIPA, menées plusieurs fois par an dont une restant à organiser en période de fin d’année.
    Ces opérations mises en place avec l’appui de la police fédérale sont des actions de grande envergure pouvant réunir de quarante à cinquante policiers assistés par une logistique de pointe comprenant du matériel sophistiqué et performant.
    Ces opérations s’inscrivent également dans une optique sécuritaire tels que la lutte contre les vols habitations ou les accidents avec dommages corporels.
    Plusieurs points de contrôles ont lieu simultanément sur le territoire de la zone de police et des patrouilles itinérantes sillonnent le territoire.
    Ces opérations se soldent régulièrement par l’arrestation de malfaiteurs ou la protection des usagers contre certains automobilistes irresponsables.

     
  5. Contrôles de vitesse :

    Une autre préoccupation tant des citoyens condruziens que des autorités policières et administratives concerne le nombre important d’accidents de roulage avec dommages corporels.
    Statistiquement, il n’est plus à prouver qu’une des composantes de cette problématique réside dans la perte de contrôle des véhicules due à la vitesse excessive.
    Notre volonté dans ce domaine est d’emboîter le pas à l’objectif du Plan National de Sécurité, à savoir réduire sensiblement le nombre d’accidents de roulage avec blessés.
    Dans cette optique, nos autorités administratives ont investi dans l’achat de deux radars préventifs ainsi qu’un radar répressif.
    Ici encore, la politique est de sensibiliser les usagers de la route au danger que représentent les excès de vitesse. Cette sensibilisation passe par l’utilisation du radar préventif mis en place dans les endroits sensibles de nos dix communes . Le conducteur voit la vitesse affichée sur un grand écran, l’informant de ce qu’il est en infraction, voire infraction grave au code de la route. Cette indication devrait inciter le conducteur distrait à prendre conscience de l’intérêt de modérer sa vitesse aux endroits critiques (agglomérations, abords d’écoles,...)

    Une fois encore, notre volonté n’est pas de verbaliser à outrance mais complémentairement à cet outil préventif, l’utilisation du radar répressif s’impose à l’égard des conducteurs irresponsables que ce message laisse indifférents.
    C’est ainsi qu’une campagne spécifique est menée dès cette période de fin d’année combinant les deux types d’appareils.

    Notre zone de police s’est également dotée, dans la même optique d’un "curvimètre".
    Il s’agit d’un dispositif permettant de contrôler la vitesse possible que peut atteindre un cyclomoteur. Il s’agit particulièrement ici de protéger malgré eux nos jeunes usagers circulant régulièrement à l’aide de cyclomoteurs ne correspondant plus aux normes d’origine et capables d’atteindre des vitesses inadaptées à la conception de leurs engins.
     
 
 
 
 
Actions sur le document