Don d'organes

Don d'organes :
 
La nouvelle loi de 1987 prévoit le consentement tacite du don d'organes après le décès.

Les organes et les tissus peuvent être prélevés après le décès de toute personne domiciliée en Belgique.
Une autorisation explicite n'est plus nécessaire mais votre consentement peut toujours être communiqué à l'Administration Communale.

Comment s'opposer au prélèvement d'organes ?
Le refus doit être déposé à l'Administration communale, d'où il sera communiqué via le Registre National à un service central du département de la Santé Publique.
Un simple document manuscrit ou l'opposition des proches parents est aussi une preuve suffisante de refus (s'il n'y a pas eu de consentement de la part de l'intéressé).
 
Actions sur le document